Le canyoning

Historique du canyoning dans les Pyrénées

Dans les Pyrénées dés 1904, en Sierra de Guara, Lucien Briet, se rend au Barranco de Mascún sur les conseils du Comte de Saint-Saud.
Il s’installe a Boltaña et commence l’exploration des vallées et canyons du haut Aragon et de la Sierra de Guara. Il se rend au Val de Onsera et commence l’exploration des gorges du Guatizalema, du Vero et de la Peonera.

Rien n’échappe à son objectif et c’est à travers ses images que beaucoup découvriront l ‘existence des sierras du haut Aragon…
Lire la suite

Canyons de Sierra de Guara

Bassin du Gallego
Foz de Rasal
Foz de Moliniello
Barranco Aguacay
Gorgas de San Julián
Barranco de San Julián
Fenés

Bassin du río Flumen
Barranco de Oriato
Barranco de Lusera
Estrechos de Carruaca
Peña San Miguel
Salto de Roldán
Palomeras del Flurnen
Canyon Val de Onsera
Barranco Val de Onsera Sup
Barranco Palomeras de Oncera

Bassin du Guatizalema
Pillera
Tozal de Guara
Barranco del Cuello
Guatizalema
Barranco Salado & la Sarna
Barranco Matosa & Pepes
Huevo
Cabras
Canaleta
Cuevas de la Reina
Diablo
Barranco Isarre
Barranco Isarre Sup
Barranco A Buitrera
Barranco Foratata
Barranco San Chinés
Barranco Escomentué intégral
Barranco Escomentué inférieur
Barranco Lazas
Canal del Palomo
Guatizalema inférieur
Barranco Caïman

Bassin des ríos Calcón et Formiga
Gargantas Calcon
Tozal de Guara
Barranco as Canaletas
Formiga superieur
Canyon Formiga
Canyon Yara
Gorgonchon
Barranco Chorroteras

Bassin du río Alcanadre
Gorgas Negras
Canyon Barrasil
Peonera (Partie sup.)
… entrée Barranco Os Arrenales
… entrée Barranco Güega
Barranco Foncina
Salto de Trensus
Barranco Peonera + Peonera Sup
Peonera (Partie inférieure.)
… entrée Barranco San Juan
entrée Barranco de Güega
… entrée Barranco Fornazos
Puntillo

Bassin du Mascun
Mascun supérieur (corniches)
Mascun (Partie sup.)
Mascun (Partie inf.)
Barranco Lañas
Barranco Raisén
Barranco Os Cochàs
Barranco d’Os Fornazos
Barranco Otín
Barranco A Glera
Barranco As Tablas
Barranco San Martín
Barranco la Virgén
Estrechos Mascùn inférieur

Bassin du rio Isuala
Balcés sup. (Intégrale)
Balcés sup. (Partie finale)
Oscuros du Balcés
Estrechos du Balcés inf.
Barranco Estrecho
Barranco Fontaneta
Barranco Fondo
Barranco Fondo (entrées annexes)
Barranco Xuncar
Barranco Cautiecho
Barranco Trillas
Barranco Cueva Cabritos
Barranco Alborzeral 1 et 2
Barranco Torla
Barranco Rincón de las Figueras
Barranco Pallas
Barranco Cerrigüelo
Barranco Biña
Barranco Jaxae

Bassin du río Vero
Canyon sup Vero
Barranco Pilas
Rio Vero
Barranco Argatín
Barranco Basender
Barranco Portiacha
Canyon de la Choca
Barranco Chimiachas
Barranco Lumos 1 & 2
Barranco del Medio
Barranco Alpan
Barranco Viñamatrix

Bassin du rio Fornocal
Barranco Fornocal
Barranco de las Gargantas
Barranco Sarratanas
Malpaso
Palomeras

Bassin du río Ara Inférieur
Barranco Bañera
Barranco Ferrera
Garganta Sieste
Barranco Sieste

Bassin du río Cinca (les lacs)
Barranco de la Usia
Barranco San Vicente
Barranco Pano
Barranco Lapenilla
Barranco Balata
Barranco Del Río
Barranco Llastre

Aux environs de Barbastro
Barranco San Andres
Barranco de Maza

Tous les topos de ces canyons sont décrits dans le livre de Patrick Gimat: Canyonisme en Sierra de Guara

Sélection lecture

RIO VERO de Pierre Minvielle
1966 : Une équipe de randonneurs s’attaque à l’exploration du Rio Vero, une rivière d’Aragon très mal connue à l’époque. Où se cache sa source ? Que renferment les canyons dans le secret desquels s’enfonce le cours d’eau ? Au fil des explorations, les explorateurs réalisent la première traversée des quatre canyons du Rio Vero et découvre l’existence de peintures préhistoriques à l’aspect indéchiffrable.

Pierre Minvielle raconte de façon vivante les péripéties qui ont marqué cette aventure qui est à l’origine du canyonning moderne. Fréquentant ces territoires depuis plus de 60 ans, il en est la mémoire vivante. Il en résulte un récit vif et distrayant qui intéressera tous ceux – ils sont nombreux – qui s’intéressent à l’Aragon et aux canyons du Rio Vero.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour raconter cette exploration ? Parce que les témoignages archéologiques ainsi découverts étaient fragiles et l’on pouvait craindre le vandalisme. Aujourd’hui, ces précieux vestiges sont enfin protégés. Ils sont classés par l’UNESCO au Patrimoine Mondial de l’Humanité. L’auteur qui a découvert ces vestiges peut raconter.