Leslie Arthur PEERSDans la nuit du 13 au 14 juillet 1944, 7 aviateurs de la Royal Air Force (1 canadien officier pilote commandant de bord et 6 anglais membres de l’équipage) périssent lors du crash de leur avion dans les environs de Nistos (Hautes-Pyrénées).

En provenance d’Algérie, ils effectuaient à bord d’un Halifax une mission de parachutage d’armes destinées au maquis.

Ils ont été enterrés clandestinement le 18 juillet 1944 à proximité de l’épave par les maquisards de la 3201 Compagnie FTPF et des habitants des villages de Nistos et de Seich conduits par l’instituteur Lucien RUMEAU. En 1954 ces derniers ont offert la plaque qui porte les noms des aviateurs.

En 1994 le cimetière a été rénové selon un projet établi par Norbert DELPHIN professeur au lycée de Gourdan et par Jean BORDES, ancien du maquis qui a préparé et dirigé la construction du mémorial.
Cet ouvrage n’a pu être réalisé que grâce au concours de très nombreux bénévoles venus de la Bigorre et du Comminges.
Il faut citer particulièrement Louis TORRES, Jean CEBOLLADE, ancien du maquis, Alphonse JUANOLA, Fernand GARCIA du Souvenir Français, Francis LARREGOLA et Patrick BARRERE de Montréjeau

Le cimetière a été inauguré le 27 août 1994 par André RUMEAU, maire de Sacoué en présence de nombreuses personnalités dont monsieur Roger VIRNULS consul honoraire de Grande-Bretagne et de 32 drapeaux d’associations patriotiques.

En 1998 la famille de l’officier Leslie Arthur PEERS a été informée au Canada de sa présence dans ce cimetière. Depuis 1944 il était porté disparu.

Le 10 juillet 1999, un hommage à cet officier et aux 6 membres de l’équipage a été organisé par la préfecture des Hautes-Pyrénées. La cérémonie s’est déroulée en présence de la famille de l’officier pilote entourée d’une importante délégation venue du Canada et conduite par Monsieur PICKARD, ministre délégué au parlement Canadien.