Le désert des Bardenas RealesL’origine du terme de Bardenas est controversée: certains disent qu’elle dérive de « abar » et de « dena », c’est à dire « tout boisé ». Dans de nombreux textes anciens on trouve traces de la forêt des Bardenas. Mais c’est surtout en tant que refuge de bandits que ces forêts étaient connues.

Le désert des Bardenas Reales constitue une vaste dépression aride couvrant une superficie de 42500 ha, longue de 40 à 45 km, et large de 25 à 30 km.
Les trois quarts de son territoire sont situés en Navarre, le quart restant en Aragon.
Elles sont contournées au Nord et à l’Ouest par le Rio Aragon, à l’Est par le Rio Ara. Le point culminant est le Rallon (593m).

Les Bardenas Reales constituent un authentique désert.
Les précipitations s’élèvent seulement à 400 mm par an. La température moyenne de l’année est de 15 degrés et l’amplitude thermique de 19 (minimum moyen 5 degrés, maximum 24). Le record de chaleur de la dernière décennie a atteint 45 degrés.

Ce massif peut être divisé comme suit:
-La Bardeña plissée au Nord Ouest
-La dépression centrale de la Bardeña Blanca, la plus spectaculaire comprenant la Blanca Baja et la Blanca Alta
-La Bardeña Aragonaise
-La Bardeña Negra (partie la plus méridionale composée de vastes plateaux semés de blé et de riz, irrigués par des canaux descendant du lac de Yesa.)

A l’intérieur des terres, aucun habitat permanent n’existe. Cependant, la vie pastorale est très ancienne; on rencontre souvent le berger et son troupeau.

Ce territoire n’appartient à aucune municipalité: ce sont les 19 villages riverains (Valtierra, Arguedas, Carcastillo, Villafranca, Tudéla, Olite…) qui l’administrent ainsi que le monastère de la Oliva et les vallées de Roncal et Salazar.

Dans les années soixante, la fin de la construction du barrage de Yesa ainsi que la construction du Canal des Bardenas et de nombreux canaux a permis l’irrigation du secteur de la Bardeña Blanca qui est maintenant cultivée.

La flore:

La formation végétale dominante est un »matorral » (garrigue, maquis, steppes herbacées buissonnantes ou arbustives.)

La faune:

Les Bardenas abritent surtout une importante avifaune; gypaète barbu, aigle royal, vautour fauve, percnoptère d’Égypte, palombes, ramier, pie, bec croisé des sapins, gravelot du désert, ganga cata, caille, passereaux, perdrix… On y observe également quelques lapins, lièvres, renards, sangliers, couleuvres ou vipères.

Accès:

A Bayonne prendre la A 63 vers San-Sebastian. A Irun prendre la N 121 jusqu’à Pampelune puis Olite et Tudela.
A Pau prendre la N 134, passer le col du Somport. A Jaca, prendre la N 240 vers Pampelune puis Sangüesa ou Arguedas.

Attention, le lieu est réglementé, il faut se conformer aux instructions données par les panneaux.


Bibliographie:

Randonnées dans le désert des Bardenas Reales
Le désert des Bardenas Reales
Bardenas Reales: terre insolite
Bardenas: un désert aux portes des Pyrénées
Bardenas

Diaporama:


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone