Les origines du Tour de France

Les courses cyclistes sont déjà en vogue au début du siècle dernier. La mode est aux courses de plus de 400 km de distance, comme le Bordeaux-Paris et le Paris-Brest-Paris.
Deux journaux, l’Auto, dirigé par Henri Desgrange et Le Vélo, dirigé par Pierre Giffard sont les deux principaux organisateurs de ces courses…

Géo Lefèvre, jeune journaliste à L’Auto, à l’idée d’une nouvelle course sur route destinée à faire connaître le journal afin de dépasser en nombre de vente son rival.
Il soumet son idée à Henri Desgrange, au cours d’un déjeuner le 19 novembre 1902: Le Tour de France est né.

Le 19 janvier 1903, l’Auto annonce la naissance de l’épreuve au public comme étant « la plus grande épreuve cycliste de tous les temps ».

Henri Desgrange
Ancien clerc de notaire converti au journaliste, il débute dans le cyclisme en 1893 avec panache, en devenant champion de tricycle et en établissant
le premier record officiel de l’heure avec 35,235 kilomètres. En 1900, il fonde l’un des premiers quotidiens sportifs, L’Auto, qu’il dirige jusqu’à sa mort.En 1902, il organise la course cycliste Paris-Marseille et fait construire au Parc des Princes une piste de
666 m. Puis il ouvre  » l’Auto-vélodrome
d’Hiver « , dont l’inauguration a lieu
le 20 décembre 1903.
Géo Lefèvre
C’est lui qui aura le premier l’idée d’une nouvelle course sur route à étape.
 » La plus grande épreuve cycliste de tous les temps. »

Le premier Tour de France est couru du 01 au 19 juillet 1903 en six étapes, sur 2 428 km et est remporté par le Français Maurice Garin (1871-1957), vainqueur de quatre étapes.
Le 01 juillet 1903, à 15h16, devant le café « Le réveille-matin » situé à la périphérie de Villeneuve-Saint-Georges, un peloton de 59 concurrents prend le départ du premier Tour de France donné par Georges Abran. La première étape emmène les coureurs jusqu’à Lyon, soit un parcours de 467 km.
L’arrivée de la dernière étape au Parc des Princes à Paris se fait dans une liesse générale, au milieu de très nombreux spectateurs.

Le Ballon d’Alsace sera la première montagne escaladé par les coureurs du Tour, en 1905.

La renommée du Tour de France inspirera les autres nations ferventes de cyclisme. C’est ainsi que la Belgique organise son premier tour en 1908, l’Italie et les Pays-Bas en 1909, l’Allemagne en 1911, le Portugal en 1927, la Suisse en 1933, l’Espagne et le Luxembourg en 1935.

Le Tour découvre les Pyrénées en de début d’année 1910, Alphonse Steines, collaborateur du journal l’Auto, propose à Henri Desgrange, une incroyable nouveauté pour redonner de l’intérêt au tour ! Le ballon d’Alsace ne suffit plus, il veut envoyer le peloton à l’assaut des Pyrénées…

Le Tour de France et les Pyrénées…