Georges AdagasGeorges Adagas naît à Gavarnie le 27 août 1920.

Il participe en 1938 à Gavarnie, à un stage d’escalade organisé par le C.A.F et placé sous la houlette de Roger Frison-Roche. Dés lors, il est prit d’une passion dévorante pour la montagne.
Déterminé à vivre de cette passion, il se lance dans la formation de guide de Haute Montagne et c’est ainsi qu’il obtient son diplôme en 1947 à Chamonix.
Il est également moniteur de ski.

Georges Adagas est l’auteur de quelques premières retentissantes sur le massif de Gavarnie:

  • En août 1945, avec Lucien Malus, ils réalisent la première ascension de la Voie du chandelier au Mur de la Cascade.
  • Le 13 septembre 1945, toujours en compagnie de Lucien Malus, c’est la première de la Gauche de la Cascade (paroi gauche de la grande cascade).
  • Le 06 septembre 1945, avec des stagiaires d’un centre de montagne et Lucien Malus, il réalise la première ascension du Troisième étage. Ils venaient du Mur de la Cascade et du Grand Dièdre et inauguraient ainsi la montée directe du cirque par cet itinéraire.
  • Première hivernale de l’arête N-O de l’Astazou, avec les guides H.Gasset et J.Vergez.

A cette époque, la vie en montagne est très dure. Souvent, de retour de ses courses en montagne, il aide en sa famille aux travaux de la ferme: fauchage des prés, fenaison, soin des animaux… A l’automne, c’est la corvée de la coupe du bois de chauffage qui dure prés d’un mois.

En 1946, il devient membre du Groupe des Jeunes, fondé par Jean Arlaud.

Il est membre actif du réseau « Andalousie » et il participe à la résistance dans les Hautes-Pyrénées, plus spécialement dans la région frontalière Gavarnie / Gédre.

Une grande partie de sa carrière s’est déroulée au sein de l’UNCM (ancêtre de l’UCPA).

A une époque ou les secours en Montagne n’existent pas encore, il participe à de nombreux sauvetages. Ces actes de courage et bravoure lui vaudront de recevoir la médaille d’or « Courage & Dévouement » du Ministère de l’Intérieur.

Parallèlement à ses activités de guide, il prendra d’autres responsabilités en devenant conseiller technique à la Direction de la Jeunesse et des Sports. Adjoint au Maire de Gavarnie, il est à l’origine de la création de la station de ski de Gavarnie – Gèdre.

Il décède à Gavarnie le 01 février 1987. Il repose au petit cimetière Pyrénéiste de Gavarnie prés de quelques grands pyrénéistes célèbres: Célestin Passet, Georges Ledormeur, Ludovic Gaurier, Jean Arlaud…

SAVOIR PLUS: Lire « Anecdotes au Vignemale » , récit de Georges Adagas