Né en 1860, le Comte René d’ASTORG est mon arrière grand père. Appartenant à la deuxième génération installée à Pau, il fit des études de droit et se passionna très rapidement pour le pyrénéisme.

Le Comte René d'Astorg
Photo d’Henri Brulle, prise le 8 août 1901 au sommet du Grand Astazou. René d’Astorg s’aperçoit qu’ils ne pourront pas redescendre par la face sud. Notez le petit cairn élevé par Brulle et d’Astorg. Ce jour-là, le guide était Célestin Passet.

Il consacra une bonne partie de sa vie à l’exploration des Pyrénées qui le fascinaient.

Il fut un formidable pyrénéiste, protégé du Comte Russell, puis compagnon d’ascensions d’Henri Brulle, père du pyrénéisme de difficulté.

Avec, ses amis, Henri Brulle et Roger de Monts, conduits par le célèbre guide de Gavarnie Célestin Passet et de son assesseur François Bernat-Salles, il réalisa quantité de premières.

Les deux plus remarquables étant:

  • L’ouverture, le 09 août 1897, avec Henri Brulle, Forbes Morgan, Célestin Passet et François Bernat-Salles d’une nouvelle voie dans la face Nord du Mont-Perdu, avec une variante en Z par rapport à la première ascension de 1888.
  • La première ascension du point culminant du pic du Milieu (3355 m).
    En effet, le 09 juillet 1901, René d’Astorg et Henri Brulle accompagnés des guides Célestin Passet et François Bernat-Salles, partent à la conquête du Pic Lerilica. Le sommet est depuis appelé Pointe d’Astorg, du nom de son vainqueur.

Ce haut sommet se trouve en territoire espagnol près de l’Aneto et est le troisième sommet pyrénéen (à égalité avec le Mont-Perdu) après l’Aneto et les Posets.
Il se situe sur la crête qui s’allonge sur plus d’un kilomètre, entre le col Maudit et le col du Milieu.

LA POINTE DU PIC DU MILIEU

Solution d’un piquant problème pyrénéiste.

La question du pic du Milieu de la Maladetta. Le vrai point culminant a-t-il été fait ?

Ce pic est une longue crête, les guides vous y conduisent à un lieu d’élection; vous objectez que plus loin une pointe de rocher semble dominer un peu :  » Là, on n’y va pas !  » En alpinisme, ce n’est pas une réponse.

Le dimanche 8 Juillet, Brulle et d’Astorg ayant joint à Luchon Célestin et Bernat, grimpent au port de Venasque en deux heures deux minutes depuis l’Hospice et couchent chez Cabellud.

Le lundi, ils partent à 5 h. 20 : Plan des Etangs, Portillon, glacier sans crevasse et attaque du Pic du Milieu par son milieu. La bergschrund est facile, mais, au-dessus, les rochers verglacés exigent de très grandes précautions.

René d'Astorg - Première du Pic du Milieu
09 juillet 1901. Le comte d’Astorg est au sommet. A ses cotés: le guide Célestin Passet.

Sommet – le vrai – un monument mégalithique : un gros bloc surplombant et, posé dessus, un obélisque. Seul, le Pic du Portillon d’Oô est d’une extrémité plus sensationnelle. Les ascensionnistes se placent sur l’obélisque, c’est l’ascension complète. Descente par le même chemin, avec d’infinies précautions : c’est vraiment dangereux. Sans le mauvais temps, on aurait essayé de suivre la crête jusqu’au Col Coroné. Gros obstacles probables.

La Rencluse à 8 heures et le lendemain, retour à Luchon.

Henri Beraldi
CENT ANS aux Pyrénées

Par sa soif de conquête des sommets inviolés, René d’Astorg a laissé une empreinte dans l’histoire des Pyrénées.

Texte de Caroline d’ASTORG arrière petite fille de René d’Astorg

Les premières de René d’Astorg

02 août 1892 Première du Petit Astazou par l’arête Nord Ouest (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet, H.Courtade)
11 août 1893 Première du Grand Gabietou (3034 m) par Pouey Espée (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet, H.Courtade)
07 août 1895 Première du Pic Rouge de Pailla par l’arête Nord (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
14 août 1895 Première du Taillon (3144 m) par le Nord (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
30 juillet 1896 Première du Grand Pic d’Ossau par l’Ouest (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet
14 août 1896 Première du pic de Pinède (2860 m) par le Nord Est (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
09 août 1897 Première variante dans la face nord du Mont-Perdu (3355 m) (Henri Brulle, R.d’Astorg, Forbes Morgan, Célestin Passet, François Bernat-Salles
18 août 1900 Première du pic Occidental du Lac (H.Brulle, R.d’Astorg)
09 juillet 1901 Première de la Pointe d’Astorg (3355 m) par le Nord (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet, F.Bernat-Salles
03 août 1901 Première du Balaïtous (3144 m) par l’arête Peytier Hossard  (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
25 juillet 1902 Première de la Petite Encantats (H.Brulle, R.d’Astorg, G.Castagné)
17 juillet 1903 Première de la Tour de Campo (H.Brulle, R.d’Astorg, G.Castagné)
18 juillet 1903 Première du Bassiero Ouest (H.Brulle, R.d’Astorg, G.Castagné