Portrait d'Henri Brulle par Raymond d'EspouyHenri, Jean, Jacques, Brulle naît à Libourne le 29 janvier 1854. A 16 ans, il obtient son bac de lettres ainsi que son bac de sciences et en 1874, il réussit sa licence de droit.

Cette même année, il se trouve de passage à Cauterets avec sa mère. Il a 20 ans.
Il monte au Vignemale avec Aymar de Saint-Saud, Paul de Lafitte et les guides Sarrettes et Latapie. Ils effectuent la descente par l’itinéraire oublié du Prince de la Moskova. C’est sa première grande ascension.

Le 05 avril 1876 il compte parmi les fondateurs de la section Sud Ouest du C.A.F. Ils sont douze, réunis autour de Saint-Saud (Schrader, Bayssellance….) avec le désir de faire vivre dans les Pyrénées, ce Club Alpin Français qui n’a que deux ans.

En 1878, à Cauterets, il rencontre Jean Bazillac (né en 1856, banquier à Mirande) avec lequel il fait l’Ardiden accompagné des guides P.Bordenave et Jentun. Après cette ascension, ils deviennent des amis inséparables et font encore, cette année là, le Balaïtous, l’Enfer et le Mont Perdu, pendant une campagne de huit jours avec les guides J.Sarrettes et P.Bordenave.

Le mardi 27 août 1878, descendant des Sarradets avec Bazillac le hasard fait qu’ils rencontrent Célestin Passet. Ce jour là, une grande équipe voit le jour et comptera de nombreuses premières et exploits à son actif.

La naissance du Pyrénéisme de difficulté:

Henri Brulle au vignemale le 31 juillet 1893Le 12 août 1879 en compagnie de Jean Bazillac et des guides J.Sarrettes et P.Bordenave, il se lance dans la première ascension du Vignemale par le Clot de la Hount. Cette célèbre première ouvre l’ère du Pyrénéisme de difficulté.

L’année suivante,(1880) « les frères siamois du casse-cou » (Beraldi) montent ensemble au pic du Ger, à l’Ossau et au Cambales. Ils doivent renoncer sur la face sud du difficile Pallas à quelques mètres du sommet.

Brulle et Bazillac, devenus inséparables, entreprennent, en 1881, (avec les guides Célestin Passet et Pierre Bordenave) une longue tournée de la Maladeta au massif de Gavarnie, ou ils gravissent une vingtaine de grands pics en quatorze jours. Tous les 3000 connus y passent et ils réalisent au passage la première du pic du Port d’Oo (appelé aujourd’hui pic Jean Arlaud), les premières de l’Astazou Occidental et du Gabietou.
Ils finissent leur périple à Gavarnie le 19 août 1881 en réalisant un authentique exploit: ils font la première du tour du cirque de Gavarnie par les gradins intérieurs (montée du coté Sarradets et descente du coté Astazou).

Nouvelle campagne en 1882: seize grands pics du Canigou au Vignemale avec Bazillac et Célestin Passet. (Coma-Pedrosa, Nethou par la cheminée sud, Pic du Milieu…) et deux nouvelles premières (Comoloforno et Hourgade).

1883 est l’année de sa première rencontre avec les Alpes.
Il part de Gavarnie avec Bazillac et Célestin Passet. Avec les guides de l’Oisans Gaspard Père et fils ils font la cinquième ascension de la Meije (première ascension en un jour). Ils ascensionnent également les Écrins (catastrophe évitée car toute la cordée glisse de 300 à 400 mètres sur la glace et se rattrape de justesse au bord d’une crevasse), l’aiguille septentrionale des Aiguille d’Arves et le Mont Blanc (très mauvais temps).

Puis, en 1885, il est admis à l’Alpine Club sur présentation de Russell.
Après une première hivernale au Mont-Perdu avec Bazillac et les guides Célestin Passet, Haurine et Bernard (28 janvier 1885), c’est le départ pour une nouvelle campagne dans les Alpes, toujours avec son ami Bazillac et De Champeaux: Aiguille méridionale d’Arves, Dent Parrachée, Grande Casse, Grand paradis, Mont Blanc, Cervin, Dent Blanche, quatrième ascension des Dru (première en un jour depuis Chamonix).

En 1886, il entame sa troisième campagne dans les Alpes: Jungfraü, Mönsch, Finsteraarhorn, Bernina, Gross Glockner, Pala di san Martino, Cima della Madonna.

Swan ayant donné dans l’annuaire de 1885 « un récit émouvant, bien fait pour appeler sur ses traces » en compagnie de Brulle, Roger De Monts et Célestin le 04 août 1888, c’est la seconde ascension du couloir Swan.

Quelques années plus tard, de son mariage, naît un fils (1889). Il est alors notaire en succession de son père.

Dessin d'Henri Brulle: Ascension du Mont-Perdu par le Nord 10 août 1889Le 07 août 1889, sera le point culminant de la carrière de notre Pyrénéiste: avec Jean Bazillac, Célestin Passet, Roger De Monts et François Bernat-Salles il participe à la première ascension du Couloir de Gaube. C’est à l’époque le plus grand exploit jamais réalisé dans les Pyrénées.
Après un jour de repos seulement il repart avec Bazillac et De Monts pour réaliser la seconde ascension du Mont-Perdu par le nord. « La plus belle ascension des Pyrénées » dira Brulle.

En 1914 il met fin à sa carrière pyrénéiste.
La mort de son fils au front en 1918, le plonge dans le désespoir. Il abandonne l’étude notariale à un cousin et se consacre à l’élevage des chevaux.

Ce n’est qu’en 1932 qu’il retourne à la montagne, mais dans les Alpes. Il réussit sa troisième ascension du Mont blanc et répète cette course deux années de suite.

En 1936, une nouvelle tentative au Mont Blanc est arrêtée par le froid. Le 17 août, il est admis à l’hôpital de Chamonix pour gelure et congestion pulmonaire. Il disparaît le 29 août 1936, à l’hôpital de Chamonix à l’âge de 82 ans.

Les premières d’ Henri Brulle

12 août 1879
Première du Vignemale (3298 m) par le Clot de la Hount (H.Brulle, J.Bazillac, Sarrettes, P.Bordenave)
10 août 1881
Première du Seil de la Baque central (3114 m) (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet, P.Bordenave)
11 août 1881
Première du Pic du Port d’Oo 3065 m (Pic Jean Arlaud) (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet, P.Bordenave)
16 août 1881
Première du Grand Gabietou (3034 m) (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet, P.Bordenave)
18 août 1881
Première du Grand Astazou (3077 m) (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet, P.Bordenave)
19 août 1881
Première du tour du cirque de Gavarnie par les gradins intérieurs (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet, P.Bordenave)
25 juillet 1882
Première du Comolo Forno (3033 m) (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet)
31 juillet 1882
Première du Hourgade (2964 m) (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet)
26 juillet 1883
Première ascension de la Meije en une journée (H.Brulle, J.Bazillac, C.Passet, le guide Alpin Gaspard et son fils)
29 juillet 1884
Première traversée du Batoua (3034 m) au Lustou (3023 m) (H.Brulle, C.Passet)
31 juillet 1884
Première du pic du Portillon (3050 m) (H.Brulle, C.Passet)
02 août 1884
Premières du Lézat (3107 m) par le Sud et de l’arête Lézat – Quayrat (3060 m) (H.Brulle, M.de Champeaux, H.Passet)
04 août 1888
Première descente de l’Astazou sur Estaubé   (H.Brulle, C.Passet, J.Bazillac, R.De Monts)
17 août 1888
Première du Marboré (3248 m) par le Nord (H.Brulle, C.Passet)
23 août 1888
Première du Casque (3006 m) par le Nord (H.Brulle, C.Passet)
06 Août 1889
Première du couloir de Gaube   (H.Brulle, J.Bazillac, de Monts, C.Passet, F.Bernat-Salles)
30 juillet 1890
Premières du petit Vignemale (3032 m) par les rochers Nord et de la crête du Montferrat (3220 m) au Tapou (3134 m) (H.Brulle, C.Passet, F.Bernat-Salles)
04 août 1890
Première du Soum de Ramond (3260 m) par une voie proche du glacier de Ramond (C.Passet, H.Brulle, F.Bernat-Salles)
07 août 1890
Première du doigt de la fausse brèche (H.Brulle, C.Passet, F.Bernat-Salles)
13 août 1890
Premières de la Pale de Crabounouse (3021 m), du Bugarret (3031 m),  et du Pic Long (3192 m) par l’arête Ouest. (H.Brulle, C.Passet, F.Bernat-Salles)
03 août 1891
Première du Néouvielle (3091 m) par l’Arête des trois conseillers (H.Brulle, C.Passet, F.Bernat-Salles, R.De Monts)
12 août 1891
Première de l’ Epaule du Marboré (3073 m) par le Nord (H.Brulle, C.Passet, F.Bernat-Salles)
21 août 1891
Première  du pic de Tuquerouye par le couloir (H.Brulle, R.De Monts)
02 août 1892
Première du Petit Astazou par l’arête Nord Ouest (H.Brulle, René d’Astorg, C.Passet, H.Courtade)
13 août 1892
Première du Marboré (3248 m) par la face Nord Ouest (H.Brulle, R.De Monts, C.Passet, H.Courtade)
17 août 1892
Premières de la Tour de Gaulis et Première de la Punta de las Olas (3002 m) (H.Brulle, R.De Monts, C.Passet, H.Courtade)
02 août 1893
Première de la tour du Marboré (3009 m) par le col de la cascade (H.Brulle, R.De Monts, C.Passet, F.Bernat Salles)
09 août 1893
Première du Grand Astazou (3077 m) par la face Nord (H.Brulle, C.Passet, H.Courtade)
11 août 1893
Première du Grand Gabietou (3034 m) par Pouey Espée (H.Brulle,
R.d’Astorg, C.Passet, H.Courtade)
18 août 1894
Première de la Pointe de la fenêtre (H.Brulle, C.Passet)
21 août 1894
Première du Roc d’ Estaubé (H.Brulle, R.De Monts, C.Passet, H.Courtade)
28 août 1894
Première du Montferrat (3220 m) par le glacier Est (H.Brulle, De Monts et Célestin Passet)
07 août 1895
Première du Pic Rouge de Pailla par l’arête Nord (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
14 août 1895
Première du Taillon (3144 m) par le Nord (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
30 juillet 1896
Première du Grand Pic d’Ossau par l’Ouest (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
14 août 1896
Première du pic de Pinede (2860 m) par le Nord Est (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
18 août 1900
Première du pic Occidental du Lac (H.Brulle, R.d’Astorg)
09 juillet 1901
Première de la Pointe d’Astorg (3355 m) par le Nord (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet, F.Bernat Salles)
03 août 1901
Première du Balaïtous (3144 m) par l’arête Peytier Hossard (H.Brulle, R.d’Astorg, C.Passet)
25 juillet 1902
Première de la Petite Encantats (H.Brulle, R.d’Astorg, G.Castagné)
17 juillet 1903
Première de la Tour de Campo (2630 m) (H.Brulle, R.d’Astorg, G.Castagné)
18 juillet 1903
Première du Bassiero Ouest (2902 m) (H.Brulle, R.d’Astorg, G.Castagné)
23 août 1905
Première de la Tour du Marboré (3009 m) par le Nord (H et R.Brulle, C.Passet, G.Castagné)
17 août 1908
Première du Pic central de la cascade (3106 m) par le Nord (Pic Brulle)
09 août 1910
Première du Tuc d’Anu (H.Brulle, C.Passet)
16 août 1910
Première du pic de Saousse par couloir de neige
20 août 1910
Premières du Badet d’Aubiste, du Soum de Culaous, du Carnaré
02 août 1911
Premières du Pic de Baticielle (2865 m) et de l’aiguille de Perramo par le couloir S.O (H.Brulle, G.Castagné, J-M.Castagné)
04 août 1911
Première traversée des crêtes de Baguena (2915 m) par le Nord (H.Brulle, C.Passet)
31 août 1912
Première des trois aiguilles de Tramesanes (2760 m) (H.Brulle, G.Castagné)
03 sept 1912
Première pic des Crabes (2658 m) par le Nord (H.Brulle, G.Castagné)
04 sept 1912
Première de la  Grande aiguille de la Ratère (2700 m) (H.Brulle, G.Castagné)
16 juillet 1913
Première du Nethou (3404 m) par l’arête sud ouest (H.Brulle, G.Castagné)
17 juillet 1913
Premières de l’aiguille de Tchihatcheff  (3052 m) et de l’aiguille Franqueville (3065 m) (H.Brulle, G.Castagné)
21 juillet 1913
Première de la crête du Fourcau (2870 m) (H et R Brulle, H.Motas d’Hestreux, G.Castagné)
22 juillet 1913
Première de la Dent de LLardana (3085 m) (H et R Brulle)
28 juin 1914
Première du pic de Cierco (H et R Brulle, H.Motas d’Hestreux, G.Castagné)
03 juillet 1914
Première pic du Fourcau (2857 m) (H et R Brulle, H.Motas d’Hestreux, G.Castagné)
04 juillet 1914
Première de la Tuca Alta (Pic d’Escoverts) (H et R Brulle, H.Motas d’Hestreux, G.Castagné)

Bibliographie d’Henri Brulle

Les Posets inconnus
Ascensions Alpes, Pyrénées & autres lieux
     

Henri Brulle à Gavarnie
 Henri Brulle