Le Comte Roger De Monts: un grand pyrénéiste

Roger de Monts naît le 20 mai 1850 à Toulouse. Il est issu de familles aux origines Béarnaise et Bigourdane.
Son père, est sans doute à l’origine de sa vocation de montagnard car il aime également la montagne.
Il passe son enfance puis toute sa vie dans le Gers au château de Bellegarde, près de Masseube. Il s’occupe de ses terres, ce qui lui laisse beaucoup de temps pour ses courses en montagne.

A la suite d’un amour contrarié (par ses parents qui s’opposent à son mariage), il se lance dans des courses en montagne pour tenter d’oublier cet amour déçu. Ce ne sera que beaucoup plus tard qu’il pourra épouser sa dulcinée, mais aucun enfants ne naquit de cette union.

Il effectue de nombreuses ascensions, dont seulement une partie est connue, car il écrivait peu.
Avec ses amis Brulle et Bazillac, il devient rapidement un des meilleurs grimpeurs de l’époque.

Roger de Monts et son père aiment beaucoup recevoir dans leur château de Bellegarde. Russell, Gourdon, Briet, Bazillac, Brulle… sont quelques uns de ces célèbres invités.

Outre sa passion pour les Pyrénées, il est très attaché à sa terre du Gers et on retrouve de 1888 à 1904, son nom parmi ceux des conseillers municipaux de Bellegarde.

Le 31 décembre 1875, il rejoint Nansouty au Pic du Midi pour fêter le nouvel an. Cette ascension, est le point de départ d’une nouvelle vocation: les ascensions hivernales.

Il commence par Luchon et perd plusieurs années avant de trouver des guides voulant aborder la Maladetta en hiver. Enfin, le Le 01 Mars 1879 avec B. Courrèges, B. et V. Paget il atteint le sommet de l’Aneto (3404 m). Le 23 décembre 1879 il arrive au sommet du Mont-Perdu avec Haurine et Junté par Arrasas.

Le Comte Roger De Monts: un grand pyrénéiste

Durant l’hiver 1880, il réalise une belle campagne au départ de Luchon avec Célestin Passet. Le 05 janvier 1880, ils arrivent au Nethou, puis quelques jours plus tard, ils font les premières hivernale du Malibierne et des Posets (3375 m). Ils rentrent à Luchon en passant par le port d’Oo.

L’hiver suivant (1881) il fait le Mont-Valier, puis toujours avec Célestin Passet le Balaïtous par Labassa.
Quelques jours plus tard, c’est la première ascension hivernale de la Munia (3133 m) avec Chapelle, puis le Néouvielle et de nouveau avec Célestin Passet le Cylindre, le Taillon, la Tour…

Il réalise la première ascension hivernale du Grand Pic d’Ossau vers 1888, avec un guide et un porteur. Le Comte Russell et M.Congrève, avec les guides, Camy et Dottes, des Eaux-Chaudes, avaient déjà tenté cette course le 01 mars 1863, mais ils avaient été arrêtés par la troisième cheminée: « mur de neige à pic… » dit Russell.

En 1888 avec Célestin Passet et François Bernat-Salles, ils escaladent la cascade de glace du Mont Perdu (3355 m) aujourd’hui disparue, réalisant ainsi la première ascension de la Face Nord .C’est une ascension superbe pour l’époque. Brulle est piqué au vif:  » M.de Monts, vient d’accaparer à lui tout seul le meilleur des quelques trouvailles qui restent à découvrir à Gavarnie. »

Le point culminant de sa carrière fut la première ascension du Couloir de Gaube le 07 Août 1889 avec Henri Brulle, Jean Bazillac, Célestin Passet et François Bernat-Salles.

En 1896, il abandonnait la montagne pour se marier. Il meurt au château de Montbardon (propriété de sa femme), dans le Gers le 29 décembre 1914 et est inhumé le 01 janvier 1915 à Bellegarde.

Quelques premières de Roger De Monts

02 août 1893
Première de la tour du Marboré (3009 m) par le col de la cascade (C.Passet, H.Brulle, R.De Monts, F.Bernat-Salles)
1887
Première du Mur de la Cascade  (C.Passet, J.Bazillac, R.De Monts)
1887
Première du Col de la cascade par la voie De Monts (C.Passet, R.De Monts)
1888
Première de la face Nord du Mont-Perdu (3355 m) (C.Passet, François Bernat-Salles, R.De Monts)
04 août 1888
Première descente de l’Astazou sur Estaubé   (C.Passet, H.Brulle, J.Bazillac, R.De Monts)
06 Août 1889
Première du couloir de Gaube (C.Passet, H.Brulle, J.Bazillac, de Monts, F.Bernat-Salles)
03 août 1891
Première du Néouvielle (3091 m) par l’Arête des trois conseillers (C.Passet, H.Brulle, F.Bernat-Salles, R.De Monts)
21 août 1891
Première du pic de Tuquerouye par le couloir (H.Brulle, R.De Monts)
13 août 1892
Première du Marboré (3248 m) par la face Nord Ouest (C.Passet, H.Brulle, R.De Monts, R.d’Astorg, H.Courtade)
17 août 1892
Premières de la Tour de Gaulis et Première de la Punta de las Olas (3002 m) (C.Passet, H.Brulle, R.De Monts, H.Courtade)
21 août 1894
Première du Roc d’ Estaubé (C.Passet, H.Brulle, R.De Monts, H.Courtade)